4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 19:48

Rose-obscurement-blanche.jpg

 

ROSE N°34:


Entendez-vous cette rage?
Est-ce un homme, une femme, un animal?
C'est la nuit qui se couche avec violence sur notre humanité
C'est avec tristesse que j'ai observé 
Mon frère la bave aux lèvres
Ma soeur l'âme pleine de fièvre
Psalmodier leur haine
Sur l'homme qui aime les hommes
Sur la femme qui aime les femmes

Dans nos jungles urbaines
Est né un monstre à forme humaine
L'homme,
Et sa capacité infinie
A détruire la vie

 

Rose-de-sang-B1.jpg

 

ROSE N°35:


Ce ne sont pas des pétales de rose
Ce sont des gouttes de sang

Le sang des haineux 
Mélangé à celui des amoureux
Dans une danse enivrante 
Rythmé par notre époque faite de tourments

Le temps des cerises est mort
Un jour c'est tous ensembles que nous devrons compter les corps


mots-et-rose.jpg
ROSE N°36:

L'homophobie
Ou la peur de l'amour

Regarder cette ombre
Destructrice de civilisation
Architecte spécialisée en tombe
Elle est un murmure qui ne fait que grandir en nombre

Mon devoir, ma mission,
Et la vôtre si vous l'acceptée
Est d'ouvrir leurs coeurs
Puis pénétrer dans leurs ténèbres
Pour y embraser les racines de leur haine
Dans l'espoir que le feu salvateur de notre humanité
Les guérissent de cette maladie de paumé

Faire le choix de la vie
Sera toujours l'espoir d'un meilleur avenir 

             CCC

                       W"O"P

                                     Orphée

Willy "Orphée" Procida

                                                                        00045340

Partager cet article

Repost 0
Published by Orphée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le site du poète Orphée
  • Le site du poète Orphée
  • : Résistance contre l' oppresseur élu et ses complices .
  • Contact

" La danse macabre des roses est une extension de mon blog poétique et politique Contre la construction du chaos .Les roses représentent le monde ,le sang et l'oscurité des images symbolise l'humanité et les maux de notre société .Les textes sont comme des épines qui piquent là où nos voix en colère doivent se faire entendre ,mais surtout ils soulignent l' importance de se battre."